Zèbre es-tu là ?

Il y a plus d’un mois déjà , je créais ce blog dans le but d’en faire un blog thérapie, un moyen d’expression, un exutoire.

Je venais de lire sur monautreblog.blogspirit.com – un blog thérapie tiens donc ! – les témoignages d’une femme qui souffrait depuis des années de dépression, et de troubles de l’anxiété généralisée. Plusieurs diagnostics et traitements mais une souffrance persistante. J’ai découvert par ce biais la notion de douance.

Quelques -je pèse mes mots- longues recherches plus tard, j’avais décortiqué les définitions et les descriptions de ces adultes à haut potentiel, les adulte « surdoués« .

Le blog Rayures et Ratures est une référence.

Chloé, l’auteur elle-même à haut potentiel, explique avec simplicité et bienveillance le fonctionnement de ces cerveaux pas comme les autres.

À la lecture des articles, je me reconnais. Je me reconnais dans ces comportements et réactions. Je me reconnais de manière troublante.

Elle illustre avec justesse et tente de dédramatiser avec humour ce statut de surdoué qui peut être lourd à porter.

D’ailleurs nous ne parlerons plus de surdoué mais de zèbre, un terme emprunté à la psychologue Jean Siaud-Facchin, auteur de « Trop intelligent pour être heureux, l’adulte surdoué »

Chloé étant auto-éditée, je me suis empressée de commander son livre éponyme « Rayures et Ratures » ainsi que le livre « Trop intelligent pour être heureux ? » pour en apprendre davantage, creuser, avoir des précisions et surtout avoir LA réponse à L’adulte surdoué peut-il être heureux ?

« Rayures et ratures » est devenu mon livre de chevet, je m’y plonge régulièrement pour me remémorer le fait qu‘être zèbre n’est pas un défaut. c’est ce que je conclus de la lecture de ce livre.

Le livre « Trop intelligent pour être heureux ? », de Jeanne Siaud-Facchin a une approche plus scientifique, plus austère -oui il n’y a pas les jolies illustrations de Chloé- mais semble plus complet : point positif.

Si vous aussi vous connaissez le fonctionnement du zèbre, vous savez qu‘il a besoin de sens et de réponses concrètes. J’ai commencé innocemment à mettre des post-it sur chacune des pages où je me reconnaissais… cela m’a assez vite découragé car il y avait des post-it à chaque page…

En résumé, un zèbre a un cerveau atypique dont le fonctionnement et le mode de réflexion diffère des autres. le zèbre est doué d’une pensée arborescente rapide et intuitive. le zèbre, grâce à son cerveau hyper rapide, se verra qualifié de ‘doué ‘, de haut potentiel.

Le test de QI fait d’ailleurs partie de la démarche de diagnostic.

Mais réduire le zèbre à des résultats chiffrés serait mal comprendre les travaux de Jeanne Siaud-Facchin et Chloé, de Rayures et Ratures.

Ce terme de surdoué est malmené par les médias, l’opinion publique l’associe souvent aux enfants précoces, à la réussite ; or être surdoué c’est tellement plus que ça !

Être zèbre, surdoué, c’est également avoir une pensée envahissante, une extrême lucidité sur le monde et sur soi-même pouvant générer de fortes angoisses et -de manière contradictoire- une faible estime de soi.

Les zèbres pensent beaucoup, pensent à tout, même qu’ils sont nuls. Un cerveau tout le temps en ébullition, riche en idées originales, curieux. Le zèbre à tout le temps besoin d’être stimulé, le zèbre est créatif, le zèbre a peur : peur de mourir, peur de ne pas trouver du sens, de la reconnaissance.

Les zèbres ont également leur propre système de valeurs pouvant créer un décalage entre la réalité et ce qu’ils ressentent.

Bref le zèbre a un haut potentiel, mais a parfois du mal à l’exploiter.

Le zèbre a aussi une hyper réceptivité et une hyper sensibilité : ses cinq sens sont plus développés que la moyenne, il perçoit et retient les détails plus vite, a l’ouïe très fine, une peau sensible aux matières, un odorat et un palais très performant.

Imaginez-vous comme si vous sentez, entendez tout plus fort ; avez un regard dispersé tellement le monde fourmille de détails. C’est épuisant, non ? Cette hyper réceptivité est difficilement gérable par le cerveau : les réactions du zèbre sont souvent qualifiées d’excessives. Mais imaginez-vous vivre dans un bruit constant, une hyperstimulation des sens, et une pensée sans fin… ça a de quoi faire exploser !

De plus le zèbre fait preuve d’empathie, alors qu’il doit déjà gérer son trop-plein d’émotions, il ressent aussi celle des autres, il s’inquiète beaucoup à ce propos…

Et bien moi j’explose !

Ces saintes lectures m’ont touché, et très fortement chamboulé. J’ai fait lire une partie des livres à ma mère : elle reconnaît la frappante ressemblance avec la moi actuelle mais également avec l’enfant que j’étais.

Ces lectures m’ont chamboulé car je me suis dit : ‘qu’est-ce que je peux y faire si mon cerveau a un problème de fonctionnement interne ? ‘ J’en ai perdu le sommeil. Déjà que le zèbre est prédisposé aux insomnies… (ben oui le cerveau qui tourne et qui part loiiiin, ça n’aide pas à dormir) ces nouvelles découvertes et questionnements ne m’ont pas aidé.

Alerte spoiler : les livres ne donnent pas de solution. En tout cas, pas pour les zèbres qui ont déjà développé des troubles comportementaux sévères comme c’est mon cas.

…ok j’ai fait ma marseillaise, la piste est déjà l’acceptation .

Ensuite… ensuite… je ne sais pas encore , de une car je n’ai pas totalement fini le livre  »Trop intelligent pour être heureux ? » et de deux car je n’ai pas encore passé le cap de l’acceptation.

J’ai pris rendez-vous dans un centre spécialisé pour les hauts potentiels pour me faire diagnostiquer officiellement. Je suis très contente car après moults échanges animés, mon mari a décidé de m’accompagner dans cette démarche et passera lui aussi le test. Car oui , il s’est lui même retrouvé dans certains de ces comportements et modes de pensées… mais dans un autre profil de zèbre.

Qui se ressemble, s’assemble ?

Ce qu’il faut retenir de  »Trop intelligent pour être heureux ? » c’est qu’il y a plusieurs profils : ce n’est pas qu’une simple étiquette.

Pour apprendre à mieux vivre à deux, que l’on subisse plus les fonctionnements atypiques de l’autre, il faut d’abord soi-même les comprendre.

Nous avons donc rendez-vous demain.

J’ai à la fois envie de savoir, et en même temps peur du résultat… et si je n’en étais finalement pas un ? Mais alors pourquoi suis-je toujours si mal ? quelles sont mes options ? et si j’en suis un, peut-on contrer ce cerveau envahissant ? ce cerveau pour l’instant effrayant …

Vais-je réussir au test de QI ? Les examens me filent un stress monstre. J’ai tellement besoin de comprendre ce qu’on me demande que si je ne comprends pas, ça me bloque. J’ai peur du blocage.

On a fait des simulations sur le site de mensa : j’ai échoué, mon mari à excellé. Réponse dans quelques jours.

To be continued.

Et vous, en quoi êtes vous un zèbre ?
Avez-vous peur ? Ou aviez-vous peur du diagnostic ?
Qu’est-ce que le diagnostic a changé pour vous ?

Dites-moi TOUT !

Pour continuer à suivre mon quotidien et mes recherches pour l’améliorer, vous pouvez me suivre sur mon compte Instagram @jebloguedoncjesuis

4 réflexions sur “Zèbre es-tu là ?

  1. Je me trouve aussi dans cette phase. J’ai des doutes, tout le temps, je me demande si je suis réellement Haut Potentiel ou uniquement hypersensible. Parfois je me dis que oui, après toutes ces lectures, il n’y a pas photos. Et parfois, selon des situations privées ou professionnelles (remises en question, anxiété), je me dis que non, une personne comme moi ne peut pas être zèbre… La nouvelle étape pour moi est donc de passer par ce test… Si effrayant. Parce que la question se pose : « et si je ne suis pas haut potentiel, alors qu’est-ce qui ne tourne pas rond chez moi ? » comme un retour à la case départ.
    Je suis curieuse de savoir comment se sont déroulés les tests ! Est-ce qu’un article est au programme (sans trop en dire bien évidemment) ?
    En tout cas, beau parcours, ne baisse pas les bras, prends le temps de l’acceptation, et n’hésite pas à partager ces émotions, ces pensées 😉

    J'aime

    1. Je reviens tout juste de ma première seance. Brievement trouve un centre spécialisé. Je suis passé par tellement de psy qui ne m’ont pas compris. Zebre ils le disent pas en une seance mais Ça fait du bien de pas paraître tarée. Je pense faire un article .

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s